Thursday, September 19, 2019Light Snow -5°C
City, City, Music

My Man Pietro

Posted by FX / January 22, 2007

arcadefirefxt.jpg
Moi, j'aime bien Pietro. Le mec a de la classe. Je ne comprends pas trop pourquoi son orchestre le relègue à l'arrière-scène. Qu'à cela ne tienne, il ne s'en formalise pas pour autant et, du fond de son exil, nous livre des interventions chirurgicales où les notes qui s'échappent de son cor français évoquent un scalpel au tranchant qui aurait la douceur de la soie. Ah oui, le reste de son petit combo de rock & roll n'est pas mal non plus. Ils donnaient un concert samedi dernier. Vous les connaissez peut-être, ils s'appellent Arcade Fire.

Bon, à ce stade-ci vous avez sans doute déjà entendu parler du concert "secret" qui a eu lieu samedi soir à l'Église polonaise sise coin St-Viateur/St-Urbain. Truc typiquement Mile-End, avec tout ce que cela a de bon et de mauvais. Plus: belle ambiance "familiale ". Moins: belle ambiance "familiale ". Morale de l'histoire: c'est cool et sympa quand on fait partie des initiés, mais c'est un peu frustrant quand on passe à côté faute d'être connectés sur les bons réseaux.

Ceci étant dit, tout le monde peut se réjouir puisque ce concert marque officiellement le retour de la formation montréalaise dont le prochain album, Neon Bible, est sans aucun doute l'un des plus attendus de 2007. En plus de partir du bon pied en se donnant une bonne injection de street cred ("Giving back to our latte-sippin' peeps, man"), la prestation impromptue, leur seconde en deux jour, était aussi l'occasion de remettre la machine en marche et de tester devant public les nouvelles compositions qui déferleront bientôt sur l'Indie Nation. Verdict: ça augure bien.

Je ne suis pas en mesure de vous donner le détail des titres comme Philippe Renaud mais tout ce que je peux vous dire c'est qu'il y aura sur cette galette assez de bon matériel pour vous y pensiez à deux fois avant de vouloir les snober quand ils se retrouveront sur le cover du Châtelaine. La différence d'exécution et d'énergie était certes notable entre les anciens morceaux et le nouveau matériel, mais il ne fait aucun doute que cet écueil mineur sera rapidement aplani. À cet effet, la série de concerts qui s'amorcera bientôt à Montréal, dans la salle de la Fédération ukrainienne, sera l'idéal pour tout le monde: contexte "intimiste" pour le public et opportunité pour le groupe de peaufiner son spectacle sur plusieurs soirées.

Pour ceux qui n'ont pas des amis über hipsters et les autres qui ont hésité une fraction de seconde avant d'acheter leurs billets pour les concerts du 6-10 février, Neon Bible sort en magasin le 6 mars prochain.


Add a Comment

Other Cities: Toronto