Tuesday, September 17, 2019Light Snow -5°C
Film

Astérix, Shmaxstérigksne

Posted by Evelyne / July 15, 2006

ast%E9rix%201.jpg
Astérix, c’est tout un lot d’histoires qui vieillissent aussi bien que Tintin est, avouons-le enfin, gay. Avec Gaston Lagaffe, Spirou, Lucky Luke, Achille Talon et j’en passe, c’est la French Touch de la bédé, la douzaine d’albums cordés dans l’étagère du sous-sol ou empruntés chez le voisin et avec lesquels plusieurs ont appris à lire. Ou du moins, à lire au second degré.

Avant même de savoir ce qu’était déclin de l’empire romain – ou de savoir, en fait, ce que déclin voulait dire –, je savais que César était un mégalomane fini mais judicieux, épris de Cléo mais pas trop, et qu’il s’était, un certain temps, confortablement posé les fesses sur ce qui deviendrait l’Europe.

Comme point de départ d’une bédé, c’est génial, mais les clichés attendent impatiemment dans le portique qu’on les débarrasse de leurs sacs. Heureusement, Goscinny les a envoyé paître, et ce sont des références historiques tordues, des personnages complexes et attachants, une subtilité à toute épreuve et et un humour noble qui sont rentrés par la grande porte.

Paru en 1961, Astérix le Gaulois est le premier d’une lignée qui rassemble à ce jour 24 albums signés par le duo original (plus une douzaine d’autres Goscinny-less dont on se souvient avec autant d’enthousiasme que la fois où le bus est pas passé). Deux longs métrages et huit dessins animés en sont dérivés, et Astérix et les Vikings, le petit dernier, est arrivé vendredi.

Sans vouloir donner dans la critique « la nouvelle génération c’est n'importe quoi y savent rien c’est des sauvages c’est pas capable d’écrire encore moins d’apprécier les vraies affaires », il est clair que l’âge d’or initié par Astérix et Cléopâtre et confirmé par les Douze Travaux est révolu. Les références historiques brillent par leur absence; elles doivent être allées rendre visite à l’humour noble, j’imagine. On peut également déduire que la subtilité à toute épreuve, déjà pas sorteuse, n'a pas pu venir, occupée qu’elle est sur le cas d’Anne-Marie Losique. Par contre, les personnages attachants, quoique gâteux (ils radotent), se sont pointés. C’est gentil d’être passés.

...un party de clichés.

Faut revisiter. Dans le cas d’Astérix, c'est l'élément clé joyeusement ignoré ici. Come on, les Vikings ont la cote ces jours-ci (après les pirates. Et les sorciers)! Une gang de brutes brutales qui brutalisent brutalement, serait-ce possible de réduire à une plus simple expression..? Ah, oui, d’accord, ils sont pas juste brutaux, mais sanguinaires. Oh, ça on le sait parce qu’ils boivent dans des crânes. Merci.

12asterix_baf.jpg

Pendant ce temps au village, nos irréductibles se dandinent sur du disco de bas étage, question de nous repayser plus, plus, plus dans un humour déphasé. Pour les ados MTV qui visitent pour la première fois, c’est peut-être du bonbon, mais pour les fans de la série originale, c’est de la gomme. De la gomme trop sucrée qui colle aux plombages (qu’on a de plus en plus nombreux, doit-on l’avouer).

Malgré qu’on tombe solide dans une potion magique de gags trop cuits, la trame narrative résiste heureusement toujours à l’envahisseur et préserve l'esprit de la bédé. Les conjectures et revirements de situation sont plausibles, le scénario est bien rythmé, mais là où on a tâté de l'humour, on fait une aussi bonne job que le centurion du camp de Petibonum.

caiusbonus.jpg


Discussion

8 Comments

Francisco / February 5, 2015 at 02:53 am
user-pic
A bit suerpisrd it seems to simple and yet useful.
hump day pictures hump day / March 29, 2016 at 07:54 am
user-pic

Hi there very cool site!! Guy .. Beautiful .. Wonderful ..

I will bookmark your web site and take the feeds additionally?
I am satisfied to search out a lot of useful information here in the post, we
want develop extra strategies in this regard, thanks for sharing.
. . . . .

Add a Comment

Other Cities: Toronto