Saturday, September 21, 2019Light Snow -5°C
Film

Une recette championne, un seul champion

Posted by Harold / March 15, 2008

20080315_lignebrisée.jpg

Louis Choquette n’a pas choisi n’importe quel sujet pour son passage au grand écran. Le réalisateur des séries 2 frères et Temps Dur s’est attaqué à un thème vu à maintes reprises au cinéma, la boxe. Avec un sujet aussi souvent exploité, le réel défi résidait dans le renouveau et l’absence de clichés, pas nécessairement exclus de La ligne brisée.

En entrevue à CKAC, « la radio des sportifs », Choquette commentait sa démarche scénaristique : « Quand tu fais un film sur la boxe, tu dois voir tous les films sur le sujet pour voir ce qui a déjà été fait et t’assurer de ne pas refaire les mêmes choses. En fait, le réel défi est de te dissocier des idées reçues, aussi efficaces soient-elles, pour offrir une création originale. »

Or, La ligne brisée n’est justement pas très loin du déjà vu, jouant avec des idées et des concepts plus que souvent élaborés au cinéma. Entre autres, des archétypes peu subtils comme on en a si souvent vu. Évidemment, c'est la rivalité des deux protagonistes qui dicte l'action et le dénouement. En fait, le scénario est efficace dans la mesure où, dans ses bases, il ne prend aucun risque. L’intérêt de l’histoire réside dans ses revirements, dévoilés au rythme des retours en arrière.

Heureusement, le film peut compter sur de solides interprètes en David Boutin et la coqueluche des derniers mois, Guillaume Lemay-Thivierge. Ils offrent tous deux un jeu très viril et une prestation extrêmement convaincante, respectivement très près de leur sommet. Aussi, ils sont appuyés par une distribution de soutien assez adéquate, dévoilant même une Fanny Malette, qu’on a vue récemment dans Continental, hors de sa zone de confort. Des figures issues du monde de la boxe, notamment le commentateur Mario Langlois et le présentateur chéri du centre Bell, Michel Lacroix, ont aussi été ajoutées au film. D’ailleurs, tous les éléments rattachés à la boxe sont excessivement crédibles, ajoutant beaucoup de pertinence à l’histoire.

Outre la surabondance de clichés (il y a même un léger d’esprit dans le gymnase, exactement comme dans Million Dollar Baby), La ligne brisée est sans contredit un film réussi et divertissant. Louis Choquette livre une réalisation juste, sans anicroche, démontrant un quelconque manque d’originalité, mais une bonne exécution.

* * *

Photo : David Boutin et Guillaume Lemay-Thivierge dans une scène du film.

Discussion

7 Comments

Giorgio / February 4, 2015 at 03:15 am
user-pic
This is crytasl clear. Thanks for taking the time!
golu dolls / February 16, 2019 at 05:26 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / February 16, 2019 at 05:27 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / February 16, 2019 at 05:27 am
user-pic
nice post
herbal powder / February 16, 2019 at 05:27 am
user-pic
nice post

Add a Comment

Other Cities: Toronto