Tuesday, January 21, 2020Light Snow -5°C
Film

Pas si CRAZY

Posted by Harold / December 1, 2008

20081201_lepremierjourdurestedetavie.jpgPhoto : Pio Marmai et Marc-André Grondin

Le premier jour du reste de ta vie est la toute première production européenne à mettre en scène le toujours très fou Marc-André Grondin (C.R.A.Z.Y). Le second long-métrage de Rémi Bezançon expose le cheminement tumultueux d’une famille « comme les autres » sur une période de quelque 12 ans. Le film ficèle cinq journées importantes sous forme de cinq courts-métrages distincts, un pour chaque membre de la famille, réparti sur des années différentes.

La réalisation de Bezançon, malgré toutes les bonnes intentions visibles, souffre d’un superflu technique évident, spécialement au niveau des déplacements de la caméra, où le cinéaste tend excessivement à vouloir enguirlander inutilement sa mise en scène. Le choix d’avoir partagé l’action sur cinq segments autonomes est intéressant, mais vite tailladé par un manque de linéarité entravant grandement l’immersion, et par une répartition de qualité inégale. Au niveau de la reconstitution temporelle, on repassera, alors qu’on peine à identifier clairement des éléments propres aux époques dépeintes. Au moins, la photographie souligne le passage du temps en jouant sur des températures d’image différentes.

Parmi les points positifs, on peut également souligner la contribution étonnante de Bob Sinclair à la trame sonore du film, malgré ici aussi un piètre effort de contextualisation temporelle musicale. Franchement, si ce n’était que les coupes de cheveux et de la date bien soulignée entre chaque changement d’époque, on se demandait bien en quelle année on se trouvait.

En sauveteurs du film, les comédiens, qui peuvent tous être fiers d’un jeu très juste où Grondin tire habilement son épingle. Sa présence ne justifie néanmoins par le détour au Quartier Latin. Attendez plutôt la sortie du DVD.

Add a Comment

Other Cities: Toronto