Thursday, September 19, 2019Light Snow -5°C
Film

Fantasia: Best of Anticpated

Posted by Jer / July 9, 2009

20090709fantasia.jpgGuest contributor Eve-Lyne Couturier is excited about the Fantasia Film Festival that starts today in Montreal. Really excited. She's dutifully compiled her recommendation list here and from the looks of it, she's going to be busy. Stay tuned for more of Eve-Lynes thoughts on the fest, as well as those of our resident film guy Harold Beaulieu

Du 9 au 29 juillet, fanboys et fangirls se réuniront à l'université Concordia pour regarder leur lot de films originaux et audacieux. Fantasia, c'est de tout pour tous les goûts. Tant et aussi longtemps que vous aimez l'étrange, l'asiatique, le gore et le cinéma indépendant... Mais tout n'est pas violence et tout n'est pas étrangeté.

Il n'est pas toujours facile de choisir un film à voir, tant il y en a. Voici donc un petit guide rapide pour vous aider à choisir selon vos goûts particuliers. Pour encore plus de facilité, les films ont été classés selon une liste de styles adaptée à ce qui est offert cette année. À noter, je ne parle pas de vampires-lesbiennes ou de zombies-nazis, mais ils sont bel et bien là cette année.

Dessins animés/Animés.

Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone - 19 à midi. Que serait un Fantasia sans un peu d'Animé? Evangelion, classique parmi les classiques, fait peau neuve et Fantasia nous présente le premier d'une série de quatre films qui reprendra l'histoire du début. On nous promet que ce sera "Un film qui plaira aux fans irréductibles de la populaire série, mais aussi aux néophytes qui voudraient découvrir pourquoi elle a tant soulevé les passions". (bande-annonce)

Genius Party Beyond - 28 à 19h30, 29 à 14h30. Le studio d'animation japonais 4°C nous offre encore cette année un série de cinq court métrages audacieux et originaux. De tout pour tous les goûts, très beaux et variés. (bande-annonce)

DJ XL5's Razzle Dazzle Zappin' Party - 15 à 21h30. Fantasia ne serait pas Fantasia sans DJ XL5. Encore cette année, plein de courts, parfois animés, parfois des courts sur mesures, toujours surprenants. Arrivez d'avance, le show commence 20 minutes avant. (bande-annonce)

Edison and Leo - 23 à 13h, 29 à 13h. Film canadien en stop-motion, on nous présente un inventeur sans éthique ni morale qui a transformé son fils en taser mortel. Par un collaborateur de longue date de Guy Maddin en plus.

Réalité virtuelle/Science fiction de proximité.

8th Wonderland - 21 à 22h10. Réalité virtuelle contre le capitalisme... Un groupe de personnes anonymes se rencontre sur Internet pour essayer de planifier la chute du capitalisme. Et réussit plutôt bien à imposer ses idées et façon de faire. "En imaginant un présent alternatif qui aurait fasciné le philosophe Jean Baudrillard, les réalisateurs français apportent une réflexion intelligente sur la place qu'occupent les nouveaux médias dans le monde contemporain." Oh yeah. (bande-annonce)

Canary - 21 à 19h35, 22 à 17h. Dans un futur proche, une compagnie offre un service de transplantation d'organe. Le seul hic est qu'il faut respecter le contrat de service qui veut qu'on prenne soin du dit organe. Sinon... ils le reprennent. Filmer presque comme un documentaire, ça semble hantant. (bande-annonce)

The Clone Returns Home - 14 à 16h, 14 à 21h30, 15 à 17h. De la science-fiction, mais comme dans le temps, comme lorsque c'était Tarkovsky qui nous racontait ses histoires. Avant de partir en mission, un astronaute accepte de participer à une expérience scientifique de clonage. Il meurt dans l'espace et son clone est activé. C'est lui, mais pas tout à fait. Pas encore. "Voir ce film sur grand écran sera probablement l'une des expériences esthétiques les plus enrichissantes de l'année." (bande-annonce)

Yakusa/Gangster/Violence urbaine.

Spare - 12 à 22h, 13 à 15h. Un no-life peaumé décide de vendre son foie pour se faire un peu d'argent, mais fini par garder son foie et partir avec l'argent sans vraiment le dire à personne. Bien entendu, le Yakusa à qui le foie était destiné n'est pas très content... Spare, c'est bien plus qu'un film de gangster coréen, c'est aussi un hommage au thé√¢tre coréen: "Il renoue avec le thé√¢tre traditionnel coréen qui proposait une interaction directe avec le public, en traduisant cette dimension narrative dans le film par la voix hors champ de deux spectateurs fictifs qui commentent certains passages". (bande-annonce)

Life is Hot in Cracktown - 20 à 22h10. Quatre histoires dans un quartier plus que défavorisé où le crack est le seul petit plaisir. Il y a une violence et une poésie dans les vies de ces personnages qui se démènent plus survivre dans un univers qui les a abandonné il y a bien longtemps... Premère internationale avec le scénariste-réalisateur sur place. (bande-annonce)

Breathless - 26 à 22h. Dans les quartiers malfamés de Séoul, où la violence est pas mal le seul moyen de "s'en sortir", un homme de main de petite envergure qui compense tout et n'importe quoi par la violence rencontre une adolescente qui le fera changer. "On ne sait trop comment, mais même après avoir été témoin de tant d'infamie et de cruauté, on ressort avec un certain espoir". (bande-annonce)

Adaptation d'un manga.

Yatterman - 9 à 18h30, 14 à 15h. Takashi Miike. Cette fois, il reprend un dessin animé classique des années 70 pour en faire une adaptation grand écran. Très bonbon festif et explosif, avec une touche de chaos comme on les aime. Ça semble bien étrange. Moi j'embarque. (bande-annonce)

20th Century Boys - 17 à 16h, 19 à 14h05. Adaptation d'un manga complexe et riche, premier d'une trilogie. La deuxième partie est aussi à Fantasia cette année, mais pas encore la troisième. En 1969, un gamin et ses amis s'inventent quelques prophéties apocalyptiques pour passer le temps. 30 ans plus tard, alors que leurs vies banales suivent leur cours, les prophéties adviennent, se développant autour d'un mystérieux culte. (bande-annonce)

20th Century Boys: Chapter two - The Last Hope - 18 à 17h15, 19 à 16h45. Suite de l'autre, avec un nouveau livre de prophéties, mais toujours le même culte étrange... (bande-annonce)

Private Eye - 25 à 13h15, 29 à 19h40. Sherlock Holmes coréen. Un médecin trouve un homme assassiné et se dit que c'est un corps parfait pour faire une autopsie. Or, c'est le corps du fils d'un haut placé hautement recherché. De peur d'être accusé de meurtre, il doit trouver l'assassin avant tout le monde et engage un détective de petite envergure pour faire la job... (bande-annonce)

Films d'atmosphère.

Daytime Drinking - 10 à 17h, 28 à 15h. Un film coréen qui semble lent et bien composé. Un jeune homme en peine d'amour se retrouve seul dans un village éloigné alors que les magasins sont fermés. Tellement isolé qu'il est, son cell ne capte aucun signal. Il rencontre divers personnages locaux, pour boire un peu. (bande-annonce)

Gushing Prayer - 16 à 18h15, 22 à 20h30. Vieux film japonais, on le décrit comme "hypnotique". Une jeune fille immunisée aux émotions part en quête pour comprendre pourquoi. Mais c'est le réalisateur lui-même qui intrigue: "En 1974, désillusionné par la voie commerciale vers laquelle le cinéma japonais se dirige, il quitte le pays pour Beyrouth où il s'engage dans l'Armée rouge en apportant son soutien au Front populaire de la libération de la Palestine".

Tension.

Kaifeck Murder - 11 à 16h40, 12 à 16h30. Film allemand distribué par la même compagnie que Let the Right One In. Un photographe se retrouve dans un village isolé avec son fils avec qui il n'a pas vraiment de relation. Il y a une vingtaine d'années, une famille entière s'est fait massacrer. Meurtres irrésolus. Le photographe se met à y rêver et à obséder. (bande-annonce)

Stoic - 13 à 22h, 14 à 17h. Uwe Boll et Edward Furlong. D'accord, surtout Edward Furlong... Un détenu se pend dans sa cellule. Pour comprendre ce qui s'est passé, on interroge ses trois co-détenus, et un peu à la Rashomon, on revoit les dernères 24 heures. Claustrophobique et angoissant: "le tout chavire inéluctablement dans une terrible orgie de sadisme et de torture grotesque". (bande-annonce)

The Children - 24 à 22h15, 27 à 19h30. C'est Noel. Tout le monde s'aime et s'amuse. Deux familles partagent un chalet avec leurs enfants pour profiter de la neige et des plaisirs d'être ensemble. Tout se passe comme prévu, jusqu'à ce que les enfants tombent malades et commencent à devenir des prédateurs violents. Et subtils. C'est beau, un enfant. Quand ça n'essaie pas de nous tuer du moins. (bande-annonce)

The Canyon - 21 à 22h. Un couple follement amoureux se marie en secret. Comme voyage de noce express, ils veulent faire le tour du grand canyon en cheval. Leur voyage illégal est mené par un guide qui a la très bonne idée de se faire mordre par un serpent venimeux et, bien sûr, mourir. Pris dans une nature immense, magnifique, mais implacable. Ils se retrouve ultimement devant la décision de qui, des deux, devrait survivre... (bande-annonce)

Violence, sexe, gore (pas nécessairement pour rire).


Deadgirl - 24 à 0h15. Deux adolescents losers trouvent une femme nue "morte" enchaînée à une table. Sauf qu'elle n'est pas vraiment morte, ni tout à fait humaine. Juste très violente. Et belle. Un veut la sauver, avertir la police, faire quelque chose, l'autre envisage les possibilités de la laisser là. Et de l'utliser. Objectification de la femme, angoisses adolescentes et violence. C'est tard, on s'attend à ce que ce soit graphique. (bande-annonce)

Embodiment of Evil - 25 à 21h10. Le Brésil comme vous ne l'avez jamais vu... Personnage d'abord créé pendant la dictature, le terrible Zé revient sans aucune crainte de la censure. Ça donne quelque chose où sexe, sang, blasphèmes et poésie se côtoient sans vraiment trop de problème. "Très chargé politiquement et transgressif au possible, EMBODIMENT OF EVIL, marque le retour d'un rebelle unique du fantastique, plus dur, bizarre et pervers qu'il ne l'a jamais été." (bande-annonce)

S&M Hunter - 20 à 19h15, 23 à 14h40. Plus sexe et violence que gore. Un masochiste mysogine se fait kidnapper son petit ami (il est gai en plus...) par une bande de collégiennes qui détestent les hommes. Le justicier du bondage S&M Hunter est engagé pour le retrouver, mais semble-t-il qu'il soit lié aux jeunes femmes. (bande-annonce)

Horreur classique.


Trick'r Treat - 29 à 19h30. Ça semble être un film d'horreur classique, le genre qu'on aime, où on a envie de se mettre en petite boule sur notre siège. Sans réinventer le genre, on retourne un peu à son essence. On parle pas ici de fantômes vengeurs, ou de mutilations et d'humiliation. Juste de l'horreur, du sang, des monstres, du suspense et beaucoup de plaisir. (bande-annonce)

Book of Blood - 13 à 19h. "A cruel, twisted and erotically charged ghost tale whose only real precedent is Clive Barker's own Hellraiser". Un médium pour qui l'interprétation de l'au-delà s'accompagne malgré lui d'ecchymoses et de sang (le sien) devient l'assistant d'une auteure de livre sur le paranormal afin d'être "l'ultime canalisateur du carrefour où se croisent les morts et les vivants". Ça l'air sanglant. (bande-annonce)

Drôle, fucked up, violent, gore.


Must Love Death - 10 à 19h. Fantasia ne se gêne jamais pour dire que ses films sont bons... Mais quand même: "C'est une fusion incroyable entre la comédie romantique et l'horreur extrême qui aurait très bien pu être le résultat d'une hypothétique collaboration entre les frères Coen, Takashi Miike et Woody Allen, à l'époque de MANHATTAN, s'ils avaient décidé de créer quelque chose à mi-chemin entre FLIRTING WITH DISASTER et TEXAS CHAINSAW MASSACRE". Ok.

Smash Cut - 18 à 0h15. Un réalisateur de films gore en manque d'argent et d'inspiration décide d'utiliser la réalité plutôt que les effets spéciaux. Du réalisateur de Jesus Christ Vampire Hunter. (bande-annonce)

Reel Zombies - 22 à 13h. Un réalisateur de films de Zombie se fait prendre de court par une vraie invasion de morts-vivants. Profitant de l'épidémie, il décide d'utiliser la vraie affaire plutôt que d'engager figurants et maquilleurs. En prévision d'une aventure épique juste à tourner ce film, il demande à un ami d'en faire le documentaire. (bande-annonce)

Cul-de-$ac - 21 à 13h. Film de mafia-ninja-gore avec Serge Laprade... C'est un film fait pour le plaisir de le faire, avec plus de 127 bénévoles, peu de budget, mais beaucoup d'inspiration. (bande-annonce)

Just plain weird.


Orochi - 18 à 21h50, 20 à 17h. Non, ce n'est pas seulement parce que l'actrice principale a joué dans Sukuyaki Western Django... Mais un petit film Lynchéen aux teintes de Sunset boulevard, ça me tente. Une actrice japonaise d'un temps passé a une malédiction sur elle et sa famille. À 29 ans, les femmes deviennent hideuses et souffrantes. Ces filles essaient de profiter de la vie d'ici là, jusqu'à ce qu'elles rencontrent une jeune fille qui reste jeune éternellement. (bande-annonce)

Battle Leadgue in Kyoto - 24 à 17h. Du même studio que Adrift in Tokyo. Un jeune qui vient de se faire accepter à l'université au Japon devient membre d'un club étrange où l'on dirige (par des mouvements de danse) les combats que se livrent des armées de démons rondelets. Culture universitaire et tradition folklorique. (bande-annonce)

Love Exposure - 11 à 19h, 12 à midi. Un film de 4 heures... Par le réalisateur de Suicide Club quand même. Et qui a gagné des prix au Festival de films de Berlin... Bon. Le fils d'un prêtre doit apprendre à pécher afin de pouvoir se confesser. Dans le détour il tombe amoureux d'une fille qui hait les hommes. "La religion y est anéantie avec une verve subversive digne de Bu√±uel." (bande-annonce)


...pique.


Queens of Lankasuka - 10 à 13h, 11 à 14h. Une saga fantastique directement de Thaïlande. Une reine assiégée de toute part doit essayer de retrouver un homme mystérieux qui a le pouvoir de la mer, afin de retrouver un canon qui lui donnera une force capable de résister. Le film a des allures de contes plus grand que nature. (bande-annonce)

The Warlords - 16 à 19h, 20 à 15h. Film épique avec Jet Li. La guerre, en Chine, au 19e siècle. Ça semble être un récit nuancé, où le protagoniste commence gentil, et fini moins gentil. Trahison, honneur et tout le reste. Les scènes de combats semblent tout simplement malades. (bande-annonce)

Documentaires.


The Wild and Wonderful Whites of West Virginia - 10 à 21h30, 29 à 21h50. Documentaire sur une famille qui ressemble à nos Bougons, mais en plus plus trash. On parle de voleurs, vendeurs de drogue et meurtriers. Et de danseurs de claquette. Mais c'est aussi une critique du capitalisme qui détruit tout, et surtout l'espoir de s'en sortir. Semble-t-il. (bande-annonce) La vie romancée de l'un des leur a même son long métrage à Fantasia.

Playing Columbine - 18 à 19h30, 19 à 16h35. Après avoir fait un jeu vidéo qui reprend les événements de Columbine, un jeune homme se retrouve un peu malgré lui le centre d'une controverse qu'on devine. Surtout que Kimveer Gill était un fan du jeu... Mais qu'à cela ne tienne, il décidé de prendre la caméra et de faire un documentaire non seulement sur son jeu, mais sur les jeux en général, leur pouvoir de propagande et de critique sociale. (bande-annonce)

Graphic Sexual Horror - 19 à 22h. Documentaire sur la vie et la mort d'un site web culte proposant vidéo sado-maso et autres plaisirs du genre. Fermé à cause du Patriot Act (!), deux collaboratrices ont décidé de raconter son histoire. Images choc, bien sûr, mais surtout "Les amateurs de cinéma transgressif et choc ne pourront que se sentir interpelés par un film proposant de considérer comme un art à part entère ce dont la morale institutionnelle refuse d'accepter l'existence." (bande-annonce)

Best Worst Movie - 25 à 19h30, 27 à 17h25. Troll 2 (qui joue aussi à Fantasia le 25 à minuit) est pour certains le meilleur mauvais film au monde. Un des acteurs, qui est en fait dentiste dans la vraie vie, commence à s'intéresser au culte autour du film pendant qu'un cinéaste le filme. Il en résulte un documentaire non seulement sur Troll 2, mais sur le phénomène des films cultes et les gens qui les font. (bande-annonce)

Discussion

7 Comments

happy hump day pictures / March 29, 2016 at 08:15 am
user-pic

Awesome blog! Do you have any hints for aspiring writers? I'm hoping to start my own blog soon but
I'm a little lost on everything. Would you propose starting with a free platform like Wordpress or go for
a paid option? There are so many choices out there
that I'm completely overwhelmed .. Any recommendations?
Appreciate it!
golu dolls / January 29, 2019 at 05:13 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / January 29, 2019 at 05:18 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / January 29, 2019 at 05:18 am
user-pic
nice post
herbal powder / January 29, 2019 at 05:20 am
user-pic
nice post

Add a Comment

Other Cities: Toronto