Monday, September 16, 2019Light Snow -5°C
Music

Mastodon @ Spectrum

Posted by FX / September 15, 2006

Mastodon.jpg
Cette fois-ci, j'avais une (semi) excuse. SI le gars qui s'occupait de la merch de The Bronx ne m'avait pas fait tant d'attitude, SI je n'étais pas resté là, stupéfié, à me demander si je devais l'étriper ou lui lancer son maudit hoodie par la tête, j'aurais peut-être eu la chance d'entendre quelques mesures supplémentaires du groupe dont il pushait (du latin pusherere) les baby ribs sérigraphiés. Too bad for you and your little SoCal friends, sucka!

De ma perspective de diletante, la prestation de Converge, qui suivait, m'a d'abord laissée un tantinet perplexe. Pour les avoir vu à l'X auparavant, je savais bien que la bande à Jacob Bannon et (surtout) leurs fans peuvent déplacer beaucoup d'air. Pourtant, au Spectrum, points de windmills, ni de floorpunching. Tout le long de leur set, je me demandais un peu pourquoi la réaction de la foule n'était pas plus enthousiaste. Don't get me wrong, ça brassait solide mais pas autant qu'on aurait s'y attendre. Vers la fin, ça commençait à ressembler à un vrai pit et, pour être franc, le niveau des gars sur scène le reflétait bien. On aurait dit que la foule avait comprise que même si Converge ouvrait pour Mastodon, ça ne faisait pas pour autant d'eux des lightweight. Bien au contraire.

Parlant de foule, j'ai eu une épiphanie dans les quelques secondes qui ont suivis l'entrée en scène des quatre mecs de Mastodon. J'ai soudainement compris pourquoi, malgré toutes ces après-midi d'adolescence passées à écouter du Coroner, Entombed, Deicide, Napalm Death, Carcass et autres "orchestres" extrémistes dans le sous-sol de mon ami Snake, dans l'Est de Montréal, je n'ai toujours pas acheté ma carte de membre du club des devils. En fait, la plupart de ces groupes sont davantage affiliés avec la filière trash-, hard- et grindcore, elle-même imbibée jusqu'à l'os d'une attitude punk décuplée d'une stupéfiante vélocité. Mastodon, de son côté, malgré les racines de certains de ses musiciens dans la scène hardcore, penche à mon avis davantage d'un côté du métal qui fricote avec le southern rock et même le progressif (eek!). Structures mélodiques complexes et envolés proto-symphoniques sur des albums vaguement concepts ne sont pas exactement ma tasse de thé. Or, tout un pan de l'univers métalloïde mélange ces ingrédients dont je suis très peu friant avec une macédoine ritualiste satanique qui, franchement, dépasse largement ma tolérance à la mise en scène (déjà, j'en conviens, fort peu élevée). Pour ma part, j'aime ma musique agressive quand elle a un sain effet cathartique et non quand elle me plonge dans un état supposément introspectif. More straight up trainwreck than meditative hike on the mountain with Mephisto and his cronies, if you no what I mean?

Ceci étant dit, dans leur genre qui n'est pas le mien, la machine Mastodon est redoutablement efficace. Pendant que j'essayais très fort d'accrocher à leur tempo à géométrie variable et à leurs riffs harmonisés, la quasi totalité de la foule appréciait visiblement ce qui leur était proposé. En démocratie, ça s'appelle un succès.


Headbang.jpg

Add a Comment

Other Cities: Toronto