Saturday, October 19, 2019Light Snow -5°C
Music

Thrice renoue avec ses fans au Metropolis

Posted by Harold / February 17, 2008

20080217_thrice02.jpgBon, chers lecteurs de la poutine de minuit, soyez cléments, car ceci est ma première critique de spectacle, moi qui a l'habitude de vous livrez mes émotions uniquement en matière de cinéma et télévision. Hier, après plus de deux années d'absence, le quatuor californien Thrice était de retour à Montréal. Fort de la première demie d'un nouvel album, The Alchemy Index Vol I & II : Fire & Water, ils sont revenus déballer leur puissant rock toujours plus expérimental dans l'antre du Metropolis.

Il fallait remonter jusqu'à 2005, année de sortie de l'album Vheissu, pour se souvenir de la dernière fois où ils étaient venus, alors avec UnderOath. Maintenant en tête d'affiche d'une tournée canadienne d'ouest en est et secondé par Attack In Black et Say Anything, le rendez-vous était donné à 18 h 30.

Le spectacle s'est entamé à 19 h 30 avec les gars d'Attack In Black, groupe canadien, et leur indie rock. Leur musique est accrocheuse et bien ficelée, mais après trois ou quatre chansons, redondante. Force est de reconnaître que le groupe manquait d'entrain et était visiblement fatigué. L'énergie scénique était à un niveau trop bas et l'interaction avec le public, moindre. Les moments forts constituent ceux où le chanteur narguait la sécurité.

Say Anything, autre groupe revendiquant le statut indie rock (du moins sur leur Myspace) n'a guère fait mieux. Ils ont déballé leur pop-rock avec un peu plus de motivation que leurs prédécesseurs, mais ont à peine réussi à soulever la foule. Certes, le chanteur se donnait, mais il y avait un manque d'intérêt flagrant, si ce n'est que quelques fans trop tranquilles. On avait hâte de passer au clou du spectacle.

Avant d'enlever mon chapeau perplexe, j'aimerais souligner mon interrogation sur le choix des groupes accompagnateurs qui s'avère tout à fait discutable. L'unité et la symbiose musicale n'y étaient pas. Par contre, cela a sérieusement accentué l'attente et la satisfaction que les premières notes de Firebreather, chanson d'ouverture, ont engendrées, mettant Thrice littéralement au premier plan.

Au grand plaisir de tout le monde, le groupe s'est présenté dans l'habituel bain de lumière en mettant fin à une attente trop longue. Les poings se sont levés et les paroles ont été scandées par une foule qui n'avait plus rien de celle qui était devant les deux premiers groupes. La table était mise pour une béatitude musicale. L'énergie était palpable et contagieuse. L'engouement général était lancé.

Au cours des jours précédents le spectacle, ma seule crainte résidait dans l'équilibre des chansons choisies. À chaque nouvel album, les membres de Thrice se sont fait une fierté de toujours s'engager dans de nouvelles directions, prônant le renouveau et la perpétuelle recherche musicale, et leur dernier n'y échappe surtout pas. Album concept, il regroupe quatre disques représentant chacun un élément (Fire, Water, Air & Earth) désignant un style sonore particulier. Par ce fait, les chansons issues de Fire sont faites pour la scène, mais celles de Water ont un rythme particulièrement délicat qui aurait pu sérieusement contrebalancer l'énergie live.

Or, les Californiens ont prouvé une fois de plus qu'ils étaient maîtres de leur art proposant un spectacle rodé à merveille. Des chansons tirées des quatre derniers albums studios et des nouvelles à venir ont été interprétés dans un équilibre musical sans reproche. Combinant le hard et le soft rock, le flow du spectacle engendrait des moments aussi électrisants que planants. Malgré la quantité importante de nouvelles chansons, les Deadbolt, Stare at the Sun, Red Sky, The Artist in the Ambulance ou encore Kill me Quickly que tout le monde attendait y étaient. Baigné dans une foule hypnotisée par des musiciens plus que doués, mon coeur de fan a été noyé dans la satisfaction.

La seconde partie du nouvel album, The Alchemy Index Vol. III & IV : Earth & Air, sera sur les tablettes dès la mi-avril, suggérant probablement un autre spectacle très bientôt. Vous seriez fous de le manquer!

Photo: Dustin Kensrue, chanteur. Tirée du site officiel du groupe.

Discussion

8 Comments

facetime for pc / November 27, 2013 at 11:57 pm
user-pic
Your goal is to breed all the different dragons available to you and enter combat against other
player's dragons. The ease of use and dissemination of content,
tagging of friends and related users on shared items is yet another great Facebook feature.
It is a platform used by hundreds of millions of people and
this amazing potential can be used for business as well.
gloriousgatheri03.deviantart.com / April 24, 2014 at 04:33 pm
user-pic
Several of these games are worth some time
and are actually quite fun. The ease of use and dissemination of content, tagging of friends and related users on shared items is yet another great Facebook feature.
This is the over simplified model of the game dynamics.
golu dolls / February 20, 2019 at 09:12 pm
user-pic
nice post
kanchipuram sarees / February 20, 2019 at 09:12 pm
user-pic
nice post
kanchipuram sarees / February 20, 2019 at 09:12 pm
user-pic
nice post
herbal powder / February 20, 2019 at 09:12 pm
user-pic
nice post

Add a Comment

Other Cities: Toronto