Monday, September 23, 2019Light Snow -5°C
Music

La descente de La descente du coude

Posted by Phil / May 12, 2008

ladescenteducoude_20080507.jpgJe dois admettre d’emblée que La Descente Du Coude m’avait agréablement surpris avec Croyez-moi, ça fait mal! (leur premier maxi) et L’indécence du coup (leur premier long jeu), deux disques qui, à mon vis, démontraient bien qu’on pouvait punk rocker et jumeler la poésie de la langue française. Malheureusement je suis sorti beaucoup moins enthousiaste mercredi dernier de la Sala Rossa lors du lancement de leur deuxième album complet : Coup de foudre.

Difficile d’expliquer ce qui s’est passé pendant les trois ans qui ont séparé la sortie des deux albums. Il faut croire que les gars ont vieilli, mûri et se sont assagis. Ce que j’ai entendu, à première écoute du moins, manque de cette rage et de ce mordant qui m’avait fait tant apprécier le travail du groupe.

Les pièces ont perdu en complexité et gagné en linéarité, tout en étant moins punchées. Ça rend l’ensemble beaucoup plus fade. Les textes à saveur sociale et politique ont disparu pour faire place à l’introspection et aux états d’âme. Les textes de Simon Leduc (chanteur et parolier) sont encore bien écrits, mais ont perdu leur tork. Personnellement quand j’écoute de la musique, j’en ai que faire des sentiments d’un père pour son fils. Je préfère qu’on me fasse réfléchir sur l’état de notre monde, qu’on tente de me choquer ou qu’on me fasse rire, la pièce :Triste, mais vrai (qui fait l’apologie du quartier Hochelaga-Maisonneuve) est la seule que j’ai véritablement appréciée, puisque j’ai vécu dans le quartier pendant plus de cinq ans.

On ne peut reprocher à un groupe de vouloir changer, évoluer ou même se réinventer. Par contre on ne peut reprocher à un fan de ne pas embarquer. Dommage!

Photo : L'infame

Add a Comment

Other Cities: Toronto