Sunday, September 22, 2019Light Snow -5°C
Music

Le messie Kanye au Centre Bell

Posted by Harold / May 21, 2008

20080521_west.jpg

Qu’on l’aime ou que l’on ne l’aime pas, le passage à Montréal de Kanye West, souvent décrit comme le messie du hip-hop, était incontournable. Entouré par d’autres figures prolifiques de la musique pop avec Lupe Fiasco, Pharrell et Rihanna, qui plus est dans une tournée qui avait été, jusqu’à maintenant, encensée par les critiques précédentes, les attendes étaient presque démesurées. « C’est gros! » pouvait-on lire un peu partout. C’était même énorme.

Il ne fallait pas trop tarder avant de se présenter aux abords du Centre Bell et espérer ne rien manquer, car plusieurs milliers de personnes avaient répondu à l’appel. Et, même s’il y avait encore masse à l’extérieur, Lupe Fiasco, le protégé de West, entamait la longue soirée à 19h30 tapante. Aidé seulement d’une choriste, de son DJ et de ses pas de danse, le jeune MC issu de Chicago a entamé la grande majorité de ses succès, dont les excellents Kick, Push et Superstar, enclenchant l’euphorie dans cet aréna où l’énergie était palpable.

Une énergie qui a été habilement canalisée par ce qui suivait, Pharrel Williams et ses pairs de N.E.R.D. et de The Neptunes. Une prestation totalement électrisante qui a fait bouger toutes les personnes présentes, révélant que qui semble être une des seules expériences combinant les essences rock et rap de manière satisfaisante et fonctionnelle. On a même eu droit à un drum battle! Et à un back flip de Chris Brown, apparemment en tournée avec celle qui suivait (MP vous annonce en "primeur" que leur liaison est fondée!) et que beaucoup attendaient, Rhianna.

La diva pop a livré une prestation sobre, mais bien calculée dans un décor qui se rapprochait un peu de l’expressionnisme de Tim Burton, une esthétique efficace enveloppant bien ce genre de performance. La belle a effleurée tous les succès radios que nous lui connaissons sans toutefois pousser la note. Elle semblait même laisser le chant plus complexe à ses choristes ou à la foule. Manque-t-elle de voix? Je crois que oui. Surévaluée si vous voulez mon avis. C’est tellement facile de composer un album de A à Z et de le mettre dans la bouche d’une jeune femme séduisante. Bizarrement (!), sa meilleure chanson a été une reprise de Paper Planes de M.I.A. Bref, tout cela n’a eu que pour effet de rehausser ce qui suivait.

Après de trop longues minutes d’attentes dues à une scène visiblement ardue à installer, Kanye West s’est présenté, ou écrasé, sur la scène dans l’exaltation abusive de tout le monde. Les premières notes de Good Morning, du dernier album Graduation, ont tôt fait de retentir. Le concept est complexe et ambitieux. West s’écrase en vaisseau spatial sur scène et passe 80 minutes à interagir avec ce vaisseau nommé Jane. Exemple : « It’s not your first crash Kanye », suit Trough The Wire, pièce faisant référence à un accident de voiture du rappeur. Le décor est littéralement hallucinant et enrobe toute cette mise en scène merveilleusement bien. Effets vidéo, pyrotechniques, phosphorescents. Nommez-les, ils sont là. Les pièces Stronger, Diamonds are Forever, Jesus Walk, Gold Digger. Nommez-les, elles sont là.

Bref, une réussite totale. Or, le spectacle se conclut avec un monologue de West qui déclare, en gros, qu’il est le meilleur et qu’il n’en a rien à battre de la critique. Rendu là, gonflé à bloc, on est bien d'accord, mais on aurait bien voulu qu’il nous le confirme une dernière fois au lieu d’un proverbial « Good night! ». Aussi, même si Lupe Fiasco a chanté son couplet de Touch The Sky, on aurait bien voulu voir les trois rappeurs ensemble à l’œuvre. Ce ne sont pas les occasions qui manquent, eux qui ont multipliés les collaborations. D’autant plus que le trio travaille sur un collectif, CRS (Chicago runs shit), et qu’un single, Us Placers (avec la participation de Thom Yorke de Radiohead) a déjà été sorti. Mais bon, même si Kanye West est le premier à affirmer le contraire quand il parle de lui, la perfection n’existe pas.

Add a Comment

Other Cities: Toronto