Friday, September 20, 2019Light Snow -5°C
Music

Suoni Per Il Popolo 2008 - Un compte rendu

Posted by Phil / July 1, 2008

20080701_suoni2008.jpgLe festival Suoni Per Il Popolo s’est achevé hier avec la fin du mois de juin. Voici un bref aperçu de ce que vous avez, sans doute, manqué si vous n’êtes point familiers avec l’expression musicale d’avant-garde.

De ce que je n’aurai pas vu de la mouture 2008 du Suoni, il y a une panoplie de groupes les plus obscurs les uns que les autres. Vous voyez, c’est un peu ça le mandat de ce festival : nous offrir des exclusivités présentant la crème de la crème de l’avant-garde, du jazz, du noise, du folk et autres musiques expérimentales. Par exemple, la soirée d’ouverture du premier juin nous amenait le groupe de Brooklyn Excepter, pour un premier passage, à ma connaissance, à Montréal. Le festival mit également en vedette, le 6 juin, Grant Hart, ancien batteur de Hüsker Dü et figure emblématique du rock indé des années 80 (époque où être indépendant signifiait vraiment œuvrer en dehors des sentiers battus de l’industrie). Lors de cette huitième édition, j’ai également levé le nez sur d’autres gros noms : Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band (que j’ai vu plus tôt cette année et dont vous pouvez lire une critique ici), Sun Ra Arkestra, Retribution Gospel Choir et j’en passe. De plus, le festival offre, chaque année, une place abondante aux groupes de la scène locale qui œuvrent en marge des courants plus contemporains qui ont mis Montréal sur la carte de la planète musique il y a quelques années (il faut vraiment être de l’extérieur de la ville pour penser qu’il ne se passait rien avant Arcade Fire). Du nombre, on peut penser aux Sam Shalabi, Nicolas Bernier, K.A.N.T.N.A.G.A.N.O et plusieurs autres. De ce que j’aurai vu, je retiendrai que, finalement, je me suis laissé séduire par le folk d’auteurs-compositeurs-interprètes d’envergure.

20080701_vicchesnutt.jpgLe vendredi le 13 juin, Vic Chesnutt était de passage dans la métropole pour nous présenter son sublime North Star Deserter en compagnie des artisans qui ont rendu cet ouvrage possible, c'est-à-dire : Guy Picciotto (Fugazi) et des membres de Silver Mt. Zion Etcetera Band. Cette œuvre est grave et noire fait écho aux tourments de l’artiste. Il est évident que Chesnutt ne l’a pas eu facile. Accident de voiture, problèmes de consommation de drogues et d’alcool, vols à l’étalage avoués laissent leurs empreintes de mélancolie sur la musique du poète. Il est facile de comprendre pourquoi Chesnutt eut autant d’influence sur nombre d’artistes (dont R.E.M.) tant il est authentique. En revanche, j’aurais préféré pouvoir m’asseoir sur un siège pour apprécier à juste valeur ce grand concert de la mi-juin.

J’ai également eu l’honneur d’assister au concert des frères Alan et Richard Bishop qui présentaient la musique des Sun City Girls en mémoire de leur comparse décédé en février 2007 : Charles Gocher. Ce mercredi 18 juin 2008, j’ai eu l’impression d’assister à un petit moment magique d’anthologie qui ne se répètera pas de sitôt. La musique des Sun City Girls est irrévérencieuse. Les textes teintés d’humour noir et d’ironie n’hésitent pas à aborder des thématiques comme le meurtre, le viol, la consommation de psychotropes et l’élimination des étrangers. Bref, enfin, un humour dans la musique à ma hauteur (qui n’est pas très haute d’ailleurs).

Pour terminer mon périple au Suoni de cette année, je me suis rendu vendredi dernier au concert du groupe Powerhouse Sound fondé par le saxophoniste Ken Vandermark. Il est plutôt difficile de décrire et critiquer le travail du groupe (mettant également en vedette Jeff Parker, de Tortoise, entre autres), puisqu’il est , à mon avis, capable du meilleur et du pire en 6 minutes. Le groupe peut nous bercer doucement dans de jolies envolées pleines de funk, pour ensuite nous ramener à la réalité avec ses moments de masturbation bruitiste. Déstabilisant!

Sur ce, j’ai hâte à la neuvième édition de ce festival fort enrichissant. En espérant que la programmation y sera tout aussi éclectique, tout en étant un peu moins obscure, car, malheureusement, il est parfois difficile de s’y retrouver au Suoni Per Il Popolo. N’hésitez à partager avec nos chers lecteurs vos moments forts et moins forts.

Toutes les photos furent prises par l'infâme appareil photo de votre humble serviteur.
Ci-haut : Vic Chesnutt, ci-bas : Alan et Richard Bishop
20080701_suncitygirls.jpg

Add a Comment

Other Cities: Toronto