Saturday, November 16, 2019Light Snow -5°C
Music

Du printemps à La Tulipe avec Patrick Watson

Posted by Harold / May 4, 2009

20090504_patwatson.jpg
Jeudi soir, le montréalais Patrick Watson concluait à La Tulipe une série de deux spectacles pour étaler l'ensemble de son troisième album studio, déjà unanimement encensé par la critique d'ici et d'ailleurs, Wooden Arms. Le quatuor folk rock, qui a connu un immense succès avec son précédent album, Close to Paradise, avait préparé toute une prestation.

Il faut dire que, après l'écoute de la nouvelle galette, plusieurs se demandaient comment le riche univers sonore entendu allait être transposé sur scène. Leur « sci-fi folk », comme le groupe se plaît tant à s'étiqueter, est composé d'échantillons musicaux des plus spéciaux, allant de pots massons vides à des casseroles, en passant par une roue de bicyclette et un tronc d'arbre. Nul besoin d'affirmer que le résultat CD est merveilleux, mais, sur scène, le doute était permis.

Or, au terme d'une prestation frôlant l'heure et demie, le résultat fut tout autant merveilleux, sinon d'une profonde beauté. Les quatre musiciens y sont allés d'ingéniosité et d'originalité pour concocter un spectacle organique qui en séduira plus d'un. En première partie, ils ont interprété l'ensemble de leurs nouvelles chansons, dont la fantastique Beijing, où on a pu constater l'ensemble du talent du percussionniste Robbie Kuster, la folle Machinery Of The Heavens et la tout à fait jolie Man Like You.

Dans une grande foulée humoristique, les membres du groupe avaient préparé quelques petites surprises, comme un solo de gazou et des tirs de pistolets à pétards. Et que dire du premier rappel, alors que Patrick Watson, entouré de ses acolytes, a pris un bain de foule vêtu d'un étrange appareil coiffé de 5 haut-parleurs rustiques. Cet épisode tout aussi étrange qu'amusant nous a donné, entre autres, une version des plus ressentis de The Storm.

Deuxième rappel, une Lucious Life allongée toute en folie. Troisième rappel, à la grande surprise générale, une nouvelle composition de Patrick, seul au piano, en français s'il vous plait! Il a malheureusement préféré en taire le titre, figeant probablement cet instant dans le temps...

Quoi qu'il en soit, le Patrick Watson Band est véritablement dans une classe montréalaise à part, seul en tête. Est-ce que quelqu'un se souvient d'un groupe anglophone d'ici qui a déjà connu autant de succès (Arcade Fire mis à part)? Pas moi. Juste pour ça, et pour tout le reste, bravo. Wooden Arms enjolivera assurément mon été.

Add a Comment

Other Cities: Toronto