Monday, September 16, 2019Light Snow -5°C
Music

A l'année prochaine MUTEK

Posted by Phil / June 1, 2009

Thomas Fehlmann.jpgJe ne reviendrai pas sur ces NOCTURNES 3 et 4 qui furent de grandes déceptions. Surtout cette soirée du samedi au Métropolis qui devrait être à reléguer aux oubliettes par l'équipe derrière l'éclaté festival. Cette soi-disant fête, avec sa «dance-music» digne de certains clubs de banlieue, fut tout simplement d'un mauvais et d'un re-mauvais (l'une des pires des dernières années) grâce, entre autres, à l'exécrable manque de subtilité de la «house» de Dandy Jack et Mathew Johnson et à la légende Carl Craig qui n'aura jamais su embarquer la foule dans son univers, la laissant plutôt s'échapper avant la fin d'une performance qui devait s'étirer jusqu'à l'aube. Si seulement l'ecsta avait cogné encore plus longtemps. Sans l'incroyable «set» du vétéran Thomas Felhmann au Piknic Electronik, cette quatrième journée du festival n'aurait été qu'un parfait désastre.

Reste que, comme à chaque année, MUTEK nous offre son lot de surprises et de déceptions et il y aura eu, en 2009, davantage de surprises que de déceptions. La série A\VISIONS propose, année après année, la découverte de la crème de l'avant-garde en musique électronique. Cette année encore, les The Fun Years, Wolfgang Voigt, Jaki Liebezeit et Burnt Friedman auront prouvé que c'est dans le créneau des musiques plus expérimentales que les aficionados de MUTEK y trouvent vraiment leur compte. Le projet IN/JECT de Herman Kolgen aura fait l'unanimité, Moderat pas. Pour les profanes et les néophytes, il est réconfortant de savoir que le festival semble vouloir poursuivre sa lancée entamée il y a quelques années et offrir un son en dehors du circuit de la «techno-minimale» qui fut si longtemps si chère à MUTEK. La venue des Zombie Zombie, Pilooski, Jachcoozi et Nortec Collective est un bon présage pour les futures éditions du festival. N'oublions pas la place prépondérante accordée par le festival aux artistes canadiens et à la scène locale.

Alain Mongeau, directeur de MUTEK, laissait savoir, mercredi dernier, au cocktail de lancement du festival que l'équipe était déjà penchée sur le canevas de travail des cinq prochaines éditions de MUTEK. Il semble maintenant certain qu'après une décennie au service de sortir la musique électronique de l'underground, MUTEK semble avoir atteint la maturité.

Photographie de Thomas Fehlmann au PIKNIC 1 par Lambert.

Discussion

7 Comments

Yasushi / February 4, 2015 at 08:07 am
user-pic
C est ridicule et isjnute pour les photographes amateurs.Vous avez la meme politique qu Evenko, les voleurs qui me doivent un remboursement (accorde9 par le ge9rant de la billetterie de ce jour) pour le spectacle de U2Came9ra SLR ne veut pas ne9cessairement dire que c est du mate9riel professionnel. de plus c est pas l appareil qui fait le photographe, tout les connaisseurs vous le dirons, c est pas moi qui l ai invente9. De plus les appareils que VOUS dites non professionnel se rapprochent de plus en plus de ce qu une SLR entre9 de gamme peut etre.J adore Arcade Fire et j ai paye9 le disque que j e9coute. Je devrais etre la quelque part dans la foule, mais avec une perte de jouissance de ma vie prive9e, e0 titre de photographe amateur ayant une bonne collection PERSONNELLE d artistes et personnalite9 populaire (dont arcade Fire e0 Longueuil).Finalement, vous condamnez les gens avant les faits en invoquant le fait que Y EN A QUI METTENT CA SUR LE WEB. c est ce commentaire qui devrait etre mis en e9vidence sur tout les re9seaux sociaux du web,
golu dolls / January 31, 2019 at 03:24 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / January 31, 2019 at 03:24 am
user-pic
nice post
kanchipuramsarees / January 31, 2019 at 03:25 am
user-pic
nice post
herbal powder / January 31, 2019 at 03:25 am
user-pic
nice post

Add a Comment

Other Cities: Toronto