Sunday, September 22, 2019Light Snow -5°C
Music

Suoni: Mika Miko @ Sala Rossa June 17th

Posted by Ralph / June 22, 2009

20090617-coathangers.jpgLes bills comportant quatre bands ou plus me rappelleront toujours cette époque (qui sera délébile un jour...j'espère) de ma vie où après l'école secondaire mes amis et moi prenions le bus pour nous rendre chez d'autres amis dont les parents ne rentraient pas avant sept ou huit heure. Une fois sur les lieux, on fouillait dans le bar de papa et maman, pour y dénicher n'importe quoi qui se mélangeait à du jus dans une bouteille qui pouvait se placer dans un sac Lavoie. S'en suivait une pizza à décongeler, question de bien nourrir notre acné et par la suite, on partait pour une salle paroissiale quelconque, où nos espérances convergeaient vers l'espoir que le groupe de boutonneux avec des cheveux rouges joueraient peut-être un cover d'Operation Ivy.

Question de laisser mon passé de côté, j'ai définitivement tenté de faire de mon mieux pour bien manger avant de me rendre au spectacle de Dead Wife, The Coathangers, Demon's Claws et Mika Miko. J'ai tellement bien fait ça, que je suis arrivé seul, sobre, ballonné par un repas copieux et par-dessus tout, en retard, ce qui fait que j'ai manqué Dead Wife, qui seront certainement splendides au Cagibi le 25 juin prochain.

En provenance d'Atlanta en Georgie (ville des Black Lips) les Coathangers ont offert, selon moi, le meilleur divertissement de toute la soirée. Je veux dire, la drummer n'a pas dit « bonsoir, nous sommes blabla »...elle s'est raclée la gorge et a craché un monstre vert et gluant...et le reste a glissé comme papa dans maman. Les quatre multi instrumentistes ont gratté quelque chose de semblable à Bush Tetras, Kleenex, Pylon,The Slits et même B-52s, qui d'ailleurs émergèrent de la même ville que ces dernières à la fin des années soixante-dix.

Les éternellement lendemain-de-veille Demon's Claws étaient également salivant et entraînant comme seul trois nouveaux papas et un chanteur aux mimiques à la Iggy/Mick Jagger qui se contorsionne les muscles faciaux comme un possédé atteint de la peste bubonique peuvent l'être.

En comparaison aux Claws et au Coathangers, Mika Miko fut certainement le groupe le plus en ligne directe avec le pedigree punk de Los Angeles. Tout le band était intéressant à regarder et le visuel n'avait d'égal que la solidité de la musique de ces quatre filles et leur drummer, qui ont fait la couverture de l'illustre Maximum Rock n Roll il y a deux ans.

Photo des Coathangers prise sur leur myspace.

Discussion

3 Comments

Kathy / February 4, 2015 at 09:02 am
user-pic
Dear Jane, i love that you have articulated this. i know this moenmt so well and am still learning every day how to listen to the desires, and not dismiss them, and to make space for things to show up in magical, unexpected ways, and how to say yes to something that is sitting right in front of me thank you dearly for sharing. it brought a moenmt of sweet relief to me! jessica

Add a Comment

Other Cities: Toronto