Saturday, September 21, 2019Light Snow -5°C
Music

POP 09 : Jeunesse Hard-Coeur

Posted by Phil / September 30, 2009

Death Before DishonorMesse satanique, incendie d'églises, maquillage macabre, attitude machiste, crucifix à l'envers apologie du meurtre, du sang et de la Bête. Il n'y a pas à dire, le heavy metal n'a jamais réellement eu bonne réputation. Musicalement, il ne s'est aidé d'aucune façon : rythmiques abrasives martelées à coup de grosse caisse double, son massif et épais fortement amplifié où les guitares souvent accordées en mode mineure rugissent, chanteur à la voix de castra ou de taureau en rut, solos de guitare matraqués et interminables... Pourtant, depuis ses origines dans le blues et le rock de la fin des années soixante et soixante-dix, le genre n'a jamais cessé de gagner en popularité, s'adressant à toute une génération de jeunes laissés pour compte. Qui plus est, le Québec, et Montréal particulièrement, sont devenus une véritable plaque tournante de la planète métal grâce à l'apport de groupes à l'influence notable tels que Voivod, Despised Icon et Cryptopsy.

Cette année, Pop Métal laisse une place de prédilection à un sous genre de cette musique si mal-aimée. Le hardcore (également issu de la première vague du punk et popularisé aux États-Unis dans les années quatre-vingt, à l'époque Reagan), tout en étant moins mystique, n'est pas pour autant moins brutal et enragé. Le festival s'associe à Extensive Enterprise pour offrir une vitrine de choix à une étiquette en vogue et à surveiller : Deathwish Inc. Le label fondé en 2001 par Jacob Bannon (le chanteur de Converge) et Tre McCarthy a, au cours de sa courte existence, réussi à signer les groupes les plus pertinents et les plus intransigeants d'un style lui même exigeant. Qu'on pense aux Converge, Cursed et Boysetsfire, chaque groupe signé par l'étiquette s'efforce de repousser les limites de l'agressivité d'un genre dont la brutalité pourrait sembler saturée. Seront présents au Underworld (289, Rue Sainte-Catherine Est) le samedi 3 octobre, de la très «hardcore» ville de Boston (qui a, entre autres, mis au monde Slapshot et SS Decontrol), The Carrier, ainsi que les vieux routiers de Death Before Dishonor. Reign Supreme, Steel Nation, Pulling Teeth et End of a Year tiendront aussi l'affiche.

Le party d'ouverture d'Extensive Enterprise se tiendra le 1er octobre au Sipan Pizza (264, Sainte-Catherine Est). Le festivalier est convié à bouffer de la pizza gratuite avec ses amis «métalleux».

Pour les festivaliers à tendance agressive auxquels ce « showcase » ne suffirait pas, l'Esco bar, Esco bar (4467a, Saint-Denis) présente jeudi soir quelques groupes des plus incisifs de la métropole. Trigger Effect, qui s'est promis d'éradiquer le rock indie, Barn Burner, qui donne dans le « stoner » rock technique et mélodique et Prevenge (ex-membres de Whiskey Trench, Castevets et Hot Springs) envahiront la petite scène du sympathique bar de la rue Saint-Denis. Les accompagneront, les Calgariens atteints de la vache folle, MadCowboys.

Ne vous blessez pas, Pop Montréal n'assume aucune responsabilité pour les préjudices physiques subis.


Photographie de Death Before Dishonor tirée de la page
MySpace du groupe.

Add a Comment

Other Cities: Toronto