Monday, September 23, 2019Light Snow -5°C
Music

Hier, aujourd'hui @ Osheaga

Posted by Harold / August 2, 2010

20100802_theblackkeys.JPG

C'est une cinquième édition du festival Osheaga qui se concluait hier, au parc Jean Drapeau et on peut d'or et déjà parler d'une immense réussite. La deuxième journée de la programmation proposée par Evenko reprenait l'optique qui semble avoir été la grande idée de cette année, rassembler des artistes chevronnés à de jeunes pousses pleines d'espoirs. On peut dire sans se tromper que la recette a fonctionné! Voici ceux que j'ai pu attraper :

Ariane Moffatt

La chanteuse Montréalaise, que l'album Tous les sens a récemment propulsé au sommet, s'est présentée sur scène avec des lunettes Ray-Ban et une robe léopard un peu douteuse. En fait, des comparaisons animales de tout genre se sont rapidement fait entendre un peu partout dans la foule. Que cela ne tienne, Ariane Moffatt était plutôt en forme et a offert un concert assez honnête, sauf lors d'une reprise tiède de M.I.A., Paper Planes qui, dans les circonstances, puait un peu l'opportunisme.

The Black Keys

Voilà le groupe dans ma liste que je connaissais le moins et la surprise a été de taille! La musique du duo d'Ohio, à mi-chemin entre le blues électrique et le rock'n'roll de cuir rappelle beaucoup la guitare de Jack White. Faut dire que cette dernière est si habilement maniée que le son gras qui en sort percute de plein fouet tout ce qui se trouve sur son passage. Vraiment, la guitare de Dan Auerbach a volé la vedette. Faudrait par contre penser à congédier le gars qui s'occupait du son de la batterie de Patrick Carney qui, bien qu'il se démenait autant qu'il pouvait, se faisait complètement enterrer.

Major Lazer

De loin la prestation de la scène Piknic Electronik qui a le plus déchiré! Diplo, privé de son acolyte Switch, a fait bouger la foule de manière frénétique et endiablée. Le beat unique de Major Lazer traverse de belle manière pratiquement tous les genres électroniques et, insufflés d'un gros esprit jamaïcain, enivre le plus puriste des amateurs de musique urbaine.

We are Wolves

À chaque fois que je les vois ceux-là, je ne peux m'empêcher de trouver que leur concept est de feu. La mise en scène hautement originale sert totalement leur musique nerveuse et éclectique. Toutefois, faut admettre qu'après quelques pièces, on a fait le
tour. Dommage que la redondance effrite un peu la singularité de leur musique.

The Morning Benders

Alors ceux-là, je les attendais! Une de mes plus belles découvertes de l'année, le quatuor californien a pondu une perle avec Big Echo, leur dernier album studio. À la première écoute, on fait tout de suite le lien avec la musique atmosphérique de Grizzly Bear. Or, c'est son guitariste Chris Taylor qui en signe la coréalisation. Hier, ils ont magnifiquement rempli la mince demi-heure qu'on leur accordait. D'ailleurs, on sentait bien l'amertume d'avoir à être aussi bref. Partie remise.

Snoop Dogg

Snoop Doggy Dogg, c'était cinglé! Le voir avec autant de prestance sur scène nous rappelle son importance dans l'industrie du rap américain. Même si on pouvait ne pas être particulièrement fan, on réalise que le répertoire de Snoop est rempli de classique qu'on connait tous. Honnêtement, tel un vieux pro, il a complètement conquis tout le monde. Aussi, c'était assez drôle et particulier de voir ses quatre colosses gardes du corps aux abords de la scène. What's my name?! SNOOP DOGG!

Sonic Youth

Si le festival Osheaga existe aujourd'hui, c'est parce que des pionniers comme Sonic Youth ont pavé la voie à la musique alternative et indépendante. Les avoir ici pour l'occasion, c'est comme accueillir la reine. Les années n'ont absolument rien enlevé à leur talent et la prestation qu'ils ont offerte hier était sans défaut. Postpunk brutal aux éclats profondément noise, le genre du groupe est véritablement unique.

Metric

Groupe canadien de l'année, Metric a tout pour se faire aimer. Au premier plan, Emily Haines s'avère être une rockeuse émérite qui opère un charme irrésistible. Même si le répertoire de Metric est parfois un peu préconçu, l'interprétation qu'en fait ses membres est très honnête. C'est grand public et, hier, devant des dizaines de milliers de personnes, ce fut une grande réussite rassembleuse.

Weezer

Qu'on le veule ou qu'on ne le veule pas, Weezer est l'un des groupes les plus importants de la fin de la dernière décennie. Quatorze ans après leur premier passage à Montréal, la troupe menée par Rivers Cuomo était de retour. Même si leur étoile a palie dans les dernières années, reste que Weezer fait toujours du foutu bon rock. Et hier soir, ils étaient en feu. Dommage qu'on ait dû quitter tôt pour ne pas manquer le bateau MEG.

MEG Boat

Même si le festival MEG Montréal n'avait pas de scène à Osheaga cette année, ce n'était pas une raison pour manquer sa croisière électro! Cette année, les DJs set proposaient entre autres Bonobo, The Juan Mc Lean, VHS et Black Evil Disco. Il fallait vraiment être sur le cavalier Maxime pour comprendre à quel point cet événement est cool. Ça vaut son pesant d'or! Seul bémol, l'organisation un peu chaotique.

Discussion

5 Comments

J / August 16, 2010 at 02:13 pm
user-pic
Que l'on veuille ou que l'on ne veuille pas.
Anup / February 5, 2015 at 10:42 am
user-pic
Ahh shit...I've got to be kidding me...I just found out about this Tilburg and Antwerp show, I'm so buemmd I missed these shows.Well, I'll see you guys on Pukkelpop later in August.The crowd will be much younger and (hopefully) more active there (saw a tubevid of the Trix show,the audience was a bit tame/lame).For your next time in Flanders you should play CC in Mechelen,it's a renovated old church serving as cultural event centre,really great acoustics there.Therapy? did a show there in '09 and it was amazing.Keep on Fucking Up,Stijn.
auto insurance quote Houston / April 14, 2015 at 11:29 am
user-pic
I have seen that car insurance organizations know the vehicles which are vulnerable to accidents as well as other risks. Additionally they know what form of cars are inclined to higher risk and also the higher risk they’ve the higher the actual premium amount. Understanding the very simple basics involving car insurance can help you choose the right style of insurance policy that should take care of the needs you have in case you get involved in any accident. Many thanks sharing a ideas in your blog.

Add a Comment

Other Cities: Toronto