Thursday, September 19, 2019Light Snow -5°C
Music

La voix de Nora Zion nous y a fait rester...

Posted by Victoria / May 15, 2013

547732_464938480190766_399060078_n.jpgOn a beau être pendu toute la journée à son internet pour trouver la perle rare niveau musique, arpenter les blogs, on pourra néanmoins dire que cela reste une affaire de transmission, et rien ne vaut l'enthousiasme d'un ami qui vous poussera à aller visiter une page Bandcamp pour s'en rendre compte. C'est un de ces mails qui m'a fait cliquer sur la page de Nora Zion. Mais c'est sa voix qui m'a fait y rester. Il n'y avait, dans ce que j'écoutais, rien d'original, incroyablement nouveau mais plutôt quelque chose de percutant. Juste d'apaisant et émouvant. Une voix mûre, calme et chaude; la sobriété extrême des arrangements. Le piano dans le fond, le tout assagissant et attentif, posant du velours sur ses mélodies comme si on la disait venue d'une autre époque.

Pourrais-je avoir trois mots pour te décrire.
J'aime tout.

Comment as-tu débuté ta carrière musicale ?
Depuis toute petite quand mes parents sortaient j'écoutais des cassettes de musique bulgare traditionnelle, serbe et une de Mariah Carey, on en avait environ 10. Je tenais la commande de télé comme un micro et je m'imaginais déjà une foule devant moi. Dans les spectacles bulgares, les chanteurs animent beaucoup le public. C'est vraiment un show. Je restais beaucoup seule et je regardais des chaines télévisées la plupart européennes tels que: MTV, Kiss 13 (chaine locale de musique). J'ai toujours été un peu obsédée par la musique, réécouter et apprendre des chansons par cœur. Dans la mentalité bulgare, la musique fait partie de la fête et est parfois sujet de questionnement moral, souvent jugé un peu superficiel. Donc je me suis concentrée sur mes études mais je continuais à chanter seule. Le coup d'envoi a été lors de mon échange, j'avais préparé environ 10 chansons que j'avais enregistrées sur deux jours juste avant de partir en Australie où je réside actuellement pour mes études.

Tu viens de sortir un nouvel EP 'DraWingz Vol.0' mais qu'as-tu voulu représenter dans ta vidéo 'Shook' ?
Quelqu'un en Australie était motivé de faire une vidéo pour 'Shook'. Finalement, rien n'a été réalisé et je voulais vraiment avoir une vidéo associé à ce morceau, avoir un réel support visuel. Je venais juste de déménager dans une nouvelle maison et je n'avais jamais vu une arrière-cour aussi folle que celle que j'avais. Pas seulement un terrain pour faire pousser des légumes mais aussi plein de buissons, des oiseaux qui chantent, une petite cabane pleine de peintures. Donc un jour il faisait beau et j'ai un peu filmé autour de la maison et quelques heures après c'était sur internet.

Peux-tu nous dire qui sont NBNBNB, Da-P, J.u.D, Da Pink Noise et Bollywood Bloodbath et comment ont-ils travaillé chacun à leurs tours de quelconque manière différente sur tes morceaux ?
En commencant par NBNBNB, je le voyais toujours dans des événements Piu Piu tels qu'Artbeat et Booty Bakery et je le connaissais de visage. Un jour on s'est digitalement unis et depuis, on se parle quotidiennement. C'est mon compagnon virtuel et producteur fou. Quand j'ai entendu Much Vibes sur NB/BB, j'ai essayé une chanson que j'avais superposé sur "Shook One part II" de Mobb Deep et je préférais le style de la chanson sur Much Vibes. Il l'a ensuite remixé et mis à sa sauce. Da-P et J.U.D aussi par la scène montréalaise, les événements. Je suivais de près ce qu'ils produisaient, ce qu'ils mixaient aussi. J'avais déjà essayé de placer mes chansons sur leurs beats et je me suis lancée, je suis allée leur parler. Ils ont été réceptifs et de là, on a collaboré ensemble. Christopher de Da Pink Noise est un ami avec lequel j'ai un lien très spécial. Il avait monté une vidéo pour Bounce et je me suis retrouvée à continuellement l'écouter. La vidéo était parfaite. Je cherchais un beat pour le cover de "Floating" et je voulais a tout prix inclure l'instrumental sur le EP. Bollywood Bloodbath sont deux amis et producteurs, Musoni et Dr. Bahar, avec lesquels je jammais souvent avant de partir. De là, les extraits de jams se retrouvent sur mes deux EP. On créait sur place, Musoni sur son sp, Dr Bahar sur tout ce qu'il pouvait toucher. Ça donnait un beau mélange de digitale et d'acoustique et moi, je posais ma voix.

Qu'est-ce qui pourrait être ton mojo dans la vie ?
Peut-être que ma réponse est assez bateau mais je pense que c'est la musique. Parfois c'est la seule chose qui peut me faire réagir physiquement et mentalement dans n'importe quel moment.

Y a-t-il des moments qui ont plus particulièrement marqués ta carrière ?
Depuis 3 mois, tout me marque.

Comment te positionnes-tu parmi la scène montréalaise R'N'B ?
La seule chose qui me vient en tête quand je pense R'N'B c'est les 90's et début 2000. Je suis envieuse des chanteuses R'N'B de ces temps-là justement et je ne pourrais même pas m'y comparer. Montréal contient des voix différentes qui, superposées sur des beats différents créent des styles entiers. A Perth, l'intérêt musical est très diversifié et curieux. Je me suis déjà fait dire que je faisais penser à telle ou telle chanteuse R'N'B alors qu'apparemment il n'y aurait aucun lien.

En écoutant ton EP, fais-tu transparaître d'une façon ou d'une autre cette vibe bulgare?
Je pense que oui, du moins je l'entends moi-même. Certaines mélodies me font penser à telle chanson ou rythmique ou à son ton. Parfois je me demande si je ne devrais pas rajouter plus d'ondulations par exemple, et je me dis 'non' c'est trop bulgare !

Quand as-tu écrit ta première chanson ? Elle parlait de quoi ?
C'est une chanson qui n'a jamais vu le jour. J'habitais seule dans le temps et je pouvais me permettre de chanter fort. J'écoutais Food&Liquor de Lupe Fiasco en boucle et je me suis enregistrée sur Sunshine.

Comment définirais-tu ton EP ?
J'étais entourée de gens assez talentueux et je voulais partager ce que je pouvais offrir et en même temps pouvoir montrer mon admiration pour leur travail. C'est aussi une preuve, un exemple physique de ma passion.

norazionEP.jpg

Le mot de la fin
Merci de me laisser la parole. C'est un honneur d'être celle qui est "demandée". Deuxièmement, Montréal me manque beaucoup, d'autant les amis mais aussi la musique, les concerts, être entourée des gens qui partagent les mêmes goûts, ta façon de vivre et les mentalités.

Nora Zion a sorti son nouvel EP 'DraWingz Vol.0' en février 2013

Portrait de Nora Zion par St. Nedev
Photo de la couverture de l'EP tirée de la page Bandcamp de Nora Zion

Discussion

4 Comments

Kanchipuram sarees / June 4, 2018 at 10:15 pm
user-pic
nice post
golu dolls / June 4, 2018 at 10:15 pm
user-pic
nice post
Kanchipuram silk Sarees / June 30, 2018 at 03:22 am
user-pic
nice post
golu dolls / June 30, 2018 at 03:22 am
user-pic
nice post

Add a Comment

Other Cities: Toronto